Charles Messier (1730-1817) et deux de ses découvertes...M27 et M51.











Catalogue Messier

En astronomie, le catalogue Messier est un catalogue astronomique d'objets d'aspect diffus créé en 1774 par Charles Messier afin d'aider les chercheurs de comètes à ne pas confondre celles-ci avec des objets alors relativement étranges (nébuleuses et amas d'étoiles) mais fixes par rapport aux étoiles.

La première publication du catalogue date de 1774 et regroupait les 45 premiers objets. Le catalogue final, qui comprenait 103 objets, fut achevé en 1781 et publié en 1784 dans Connaissance des Temps. Les objets M104 à M110, furent découverts par Messier ou son ami Pierre Méchain après la publication de 1781. Ils ne furent ajoutés au catalogue que bien plus tard, le dernier ayant été ajouté en 1966 par Kenneth Glyn Jones.

Actuellement, ce catalogue n'est plus utile aux chercheurs de comètes, mais répertorie la plupart des plus beaux objets du ciel profond. Les numéros du catalogue Messier, notés M1 à M110, continuent d'être utilisés pour ces objets.

Ainsi la galaxie d'Andromède, voisine de notre Galaxie, s'appelle M31 dans le catalogue Messier et NGC 224 dans le catalogue NGC.

Dans le tableau ci-dessous vous trouverez pour chaque objets Messier une photo, une description sommaire, un tableau des paramètres de l'objet, une carte qui montre la localisation dans le ciel ainsi qu'une carte céleste.

Cliquez sur la carte céleste pour l'afficher pleine grandeur et cliquez à nouveau pour naviguer sur celle-ci.











Information! Cliquez ici pour obtenir les objets Messier par saison: Objets Messier par saison.



Information! Cliquez ici pour obtenir les données des objets Messier: Détails des objets Messier.










Catalogue NGC

Le New General Catalogue ou NGC est l'un des catalogues les plus connus dans le domaine de l'astronomie amateur avec le catalogue Messier.

Il contient 8 163 objets du ciel profond (principalement des galaxies, mais pas seulement) recensés par John Dreyer jusqu'en 1888, date de première parution du catalogue dans les Memoirs of the Royal Astronomical Society.

Ce catalogue est une révision et un élargissement du General Catalogue de William Herschel, paru en 1864, auquel il apporte de nombreuses améliorations. Dreyer a classé les objets du NGC eu égard à leur ascension droite, ce qui permet de déduire le meilleur moment de l'année pour les observer.

Malgré la difficulté que présentent certains de ces objets, le NGC est très prisé non seulement des amateurs, mais aussi des professionnels qui ont ainsi accès aux objets les plus accessibles du ciel profond – nombre d'objets NGC ont ainsi fait l'objet d'études approfondies. Néanmoins, ce catalogue contenait encore de nombreux doublons et imprécisions et a donc été remplacé par le RNGC (Revised New General Catalogue), dressé par Sulentic et Tifft (1973).

John Dreyer ayant poursuivi ses investigations après la publication du NGC, il présenta en 1895 et en 1908 (version augmentée) un catalogue complémentaire de 5386 objets, le catalogue IC (Index Catalogue I et II), qui porta le nombre d'objets répertoriés par Dreyer à plus de 13 000. Les objets des catalogues NGC et IC originaux ont finalement été corrigés et regroupés en 1988 (soit exactement un siècle après le catalogue NGC original) par Roger Sinnott pour former le catalogue NGC 2000.0 qui est utilisé aujourd'hui.

Information! Le catalogue étant volumineux cliquez sur le lien suivant pour le consulter: Catalogue NGC. Ou ce lien: eSky: NGC Objects.










Catalogue Herschel

Les 400 objets les plus brillants du catalogue de Herschel qui en comprenait environ 2,500.

Information! Voici un lien vers le Club des Astronomes Amateurs de Longueuil où vous trouverez les 400 objets du catalogue Herschel. Tri par numéro ou constellation: Catalogue Herschel 400. Ou encore ce lien au: William Herschel's catalog of Deep Sky objects.








Catalogue Caldwell

Pour compléter le catalogue de Messier, l'astronome amateur Sir Patrick Alfred Caldwell-Moore a décidé de réunir 109 objets comprenant des nébuleuses, des amas d'étoiles et des galaxies qui ne paraissent pas dans le catalogue Messier. Le ciel austral ayant été négligé par Messier, Sir Caldwell-Moore voulait donc remédier à cet oubli, bien involontaire, de Messier.

Les objets Caldwell sont classés par ordre de déclinaison décroissante à partir du Nord et sont observables avec un télescope de bonne qualité ayant au moins 4 pouces (10 cm) de diamètre.

Information! Cliquez ici pour obtenir les données des objets Caldwell: Détails des objets Caldwell.








Catalogue Hipparcos

Le catalogue Hipparcos est un catalogue d'étoiles résultant de la mission spatiale astrométrique Hipparcos diligentée par l'Agence spatiale européenne. Le satellite a fonctionné entre novembre 1989 et mars 1993 et a permis d'obtenir la parallaxe de 118 218 étoiles proches avec une précision d'une milliseconde d'arc, les coordonnées célestes y sont exprimées dans le référentiel ICRS.



Information! Voici deux liens vers le catalogue Hipparcos. Centre de Données astronomiques de Strasbourg

ou le Catalogue Hipparcos.








Catalogue SAO

Le catalogue Smithsonian Astrophysical Observatory est un atlas photographique du ciel, complet jusqu'à environ la neuvième magnitude, et qui répète donc une bonne partie du catalogue Henry Draper. L'époque des coordonnées de l'édition la plus récente est J2000.0. Le catalogue SAO contient une donnée importante de plus que le Draper, le mouvement propre des étoiles, aussi le préfère-t-on lorsque cette donnée est importante. Les renvois aux catalogues Draper et Durchmusterung sont également utiles.

Les noms SAO utilisent le préfixe SAO suivi d'un chiffre. Ces chiffres sont assignés en 18 bandes de dix degrés de déclinaison, triés en ordre d'ascension droite croissante à l'intérieur de chaque bande.



Information! Voici deux liens vers le catalogue SAO. Centre de Données astronomiques de Strasbourg

ou le SAO - Smithsonian Astrophysical Observatory Star Catalog.








Catalogue Abell

Le catalogue Abell est un catalogue de 4073 amas de galaxies.








N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.




Google




 
image