Éclipse solaire





Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune passe entre le Soleil et la Terre, occultant totalement ou partiellement l'image du Soleil depuis la Terre. Cette configuration peut se produire uniquement durant la nouvelle Lune, quand le Soleil et la Lune sont en conjonction par rapport à la Terre.

Dans des époques reculées, mais aussi dans certaines cultures actuelles, il est attribué aux éclipses solaires des propriétés mythiques. Les éclipses solaires peuvent être effrayantes pour des personnes ignorant la nature relativement inoffensive de ce phénomène astronomique. En effet, le Soleil disparait soudainement au milieu de la journée et le ciel s'obscurcit en quelques minutes.

Les éclipses totales de Soleil sont des événements très rares quel que soit le lieu sur Terre car la totalité est observée uniquement sur une bande étroite qui correspond au passage de l'ombre portée de la Lune sur la surface terrestre. Une éclipse totale solaire est un phénomène naturel spectaculaire et de nombreuses personnes envisagent de voyager pour assister à ce type d'évènement.



Schéma d'une éclipse solaire




Types

Il existe quatre types d'éclipses solaires:

Une éclipse totale se produit lorsque le Soleil est complètement occulté par la Lune. Le disque solaire intensément lumineux est remplacé par la sombre silhouette lunaire, et la majeure partie de la couronne solaire est visible (voir l'image plus haut). Durant toute éclipse, la totalité est observable uniquement sur une bonne partie de l'étroit parcours de l'ombre sur la surface de la Terre.

Une éclipse annulaire se produit quand le Soleil et la Lune sont parfaitement alignés, mais la taille apparente de la Lune est légèrement inférieure à celle du Soleil. C'est-à-dire que le Soleil apparaît comme un anneau très brillant entourant le disque lunaire.

Une éclipse hybride est l'état intermédiaire entre une éclipse totale et une éclipse annulaire. Si en certains points géographiques terrestres elle est annulaire, dans d'autres points elle est totale. Les éclipses hybrides sont assez rares.

Une éclipse partielle se produit lorsque le Soleil et la Lune ne sont pas parfaitement alignés, et lorsque la Lune n'occulte qu'en partie le Soleil. Ce phénomène peut être généralement observé sur une grande partie de la Terre en dehors de la bande d'ombre d'une éclipse totale ou d'une éclipse annulaire.

La distance entre le Soleil et la Terre est 400 fois plus grande que celle entre la Lune et la Terre. Le diamètre du Soleil est 400 fois plus grand que celui de la Lune. Puisque ces rapports sont approximativement les mêmes, les tailles apparentes (depuis la Terre) du Soleil et de la Lune sont approximativement identiques : 0,5 degré d'arc angulaire. Parce que l'orbite de la Lune autour de la Terre est une ellipse, et tout comme l'est l'orbite terrestre autour du Soleil, les tailles apparentes du Soleil et de la Lune sont variables.

La magnitude d'une éclipse est le rapport de la taille apparente de la Lune divisée par celle du Soleil pendant l'éclipse. Une éclipse, quand la Lune avoisine sa distance la plus éloignée par rapport à la Terre (c’est-à-dire, son apogée), peut être uniquement annulaire car la Lune paraît alors plus petite que le Soleil; la magnitude d'une éclipse annulaire est inférieure à 1.

Il y a généralement un peu plus d'éclipses annulaires que d'éclipses totales car, en moyenne, la Lune est située trop loin de la Terre pour masquer complètement le Soleil. Une éclipse hybride se produit quand la magnitude de l'éclipse est très proche de 1: l'éclipse deviendra totale en certains endroits sur Terre et annulaire en d'autres.

L'orbite de la Terre autour du Soleil est aussi elliptique, donc la distance qui sépare la Terre du Soleil varie suivant l'année. Ceci influe sur la taille apparente du Soleil et de la Lune, mais pas autant que la variation de la distance Terre-Lune. Lorsque la Terre approche sa distance la plus éloignée par rapport au Soleil (l'aphélie) en juillet, ceci tend à favoriser une éclipse totale. Quand la Terre approche sa plus proche distance du Soleil (la périhélie) en janvier, ceci tend à favoriser une éclipse annulaire.



Fréquence et périodes

Les éclipses solaires totales sont des évènements rares. Bien qu'elles se produisent sur Terre approximativement tous les 18 mois, il a été estimé qu'elles se reproduisent pour un lieu donné seulement tous les 370 ans, en moyenne. Ainsi, après avoir attendu aussi longtemps, l'éclipse totale ne dure seulement que quelques minutes, puisque l'ombre de la Lune se déplace vers l'est à 1 700 km/h. La totalité ne dure jamais plus de 7 min 40 s, et elle est souvent plus courte : au cours de chaque millénaire il y a généralement un peu moins de 10 éclipses excédant 7 minutes.

La dernière fois que cela s'est produit fut le 30 juin 1973. Des observateurs à bord d'un Concorde étaient capable de suivre la totalité durant 74 minutes en volant le long de la trajectoire de l'ombre lunaire. La prochaine éclipse d'une durée comparable ne se reproduira pas avant le 25 juin 2150. L'éclipse solaire totale la plus longue pendant la période de 8000 ans de -3000 à 5000 se produira le 16 juillet 2186, et durera 7 min 29 s.



En 1 et 4, une éclipse lunaire est possible, en 2 et 3, une éclipse solaire


En 1 et 4, une éclipse lunaire est possible, en 2 et 3, une éclipse solaire.



Fin des éclipses totales

À cause de l'accélération de la marée, l'orbite lunaire s'éloigne de la Terre approximativement de 3,8 cm chaque année. Il a été estimé que dans 600 millions d'années, la distance Terre-Lune aura augmenté de 23 500 km, ce qui signifie que la Lune ne pourra plus couvrir complètement le disque solaire. Et ceci sera vrai même quand la Lune est à son périgée et la Terre à son aphélie.

Un facteur aggravant est que le Soleil augmente lentement en taille durant sa séquence principale, par suite de son augmentation de puissance. Ce qui rendra encore plus difficile pour la Lune de provoquer une éclipse totale. Nous pouvons donc dire que la dernière éclipse solaire totale sur Terre aura lieu dans un peu moins de 600 millions d'années.



Information! Si vous avez la chance d'assister à une éclipse de Soleil, pensez à avoir des lunettes spécifiques (on les trouve souvent en achetant un magazine spécialisé, ou chez les opticiens ou dans les planétariums) ; un masque à souder peut également servir, mais la qualité de l'image n'est pas excellente, du fait de l'épaisseur de la vitre (double réflexion). Même s'il fait quasi-nuit, vous risquez la cécité en regardant sans protection adéquate une éclipse de Soleil ; en particulier les lunettes dites "de soleil" n'offrent rigoureusement aucune protection. Par contre, on peut, sans courir aucun risque, regarder à l'œil nu une éclipse de Lune.