Constellation de l'Éridan






Illustration d'Éridan




L'Éridan est une constellation de l'hémisphère sud, située aux abords d'Orion, du Taureau et de l'Hydre mâle. C'est la sixième constellation du ciel de par sa taille (1 138 degrés carrés), elle contient 300 étoiles — dont trois de magnitude inférieure à 3 — principalement disposées selon une longue ligne sinueuse, à la manière d'une rivière.

Par sa taille, c'est à la fois une constellation équatoriale et circumpolaire de l'hémisphère sud.

Cette constellation de l'hémisphère austral doit son nom à un fleuve de la mythologie grecque. On dit parfois qu'il s'agirait du Pô. Elle fut répertoriée pour le première fois au premier siècle av. J.-C. par Ptolémée, mais c'est William Herschel qui la catalogua en 1783. Elle se terminait jadis à Acamar.

Cette constellation d'Éridan présente la particularité de présenter une zone vide de toute galaxie sur un milliard d'années-lumières, ce qui en fait le plus grand « vide » connu dans l'univers.



Observation:

Éridan n'est guère visible, et est assez difficile à tracer. Ses deux étoiles principales en marquent les deux extrêmités:

β Eri (Cursa) se situe aux pieds d'Orion, dans la zone équatoriale.

Achernar (α Eridani) est isolée et très brillante, dans la zone australe pratiquement polaire. Isolée et brillante, c'est un repère important d'alignements dans l'hémisphère Sud, mais qui ne peut pas être identifié par la forme locale des constellations, ni par ses alignements.



Forme:

β Eri (Cursa) se situe à ~4° au nord de Rigel, le pied Ouest de Orion. Partant de β Eri (Cursa), la rivière coule sensiblement vers l'Ouest, dans une zone où on remarque surtout γ Eri (Zaurac), l'étoile brillante (mag 3) à une vingtaine de degrés OSO de Rigel. À partir de Zaurac, la rivière fait encore une vaste boucle jusqu'à la limite de la Baleine, une vingtaine de degrés plus à l'ouest, puis revient vers l'Est le long d'une vaste chaîne formée par τ1 à τ9 Eri. Toute la zone comprise dans cette boucle nord appartient à la constellation.

La suite de la constellation part de ν1 et ν2 Eri, une petite paire d'étoiles sensiblement dans l'alignement SO entre Rigel et les oreilles du Lièvre aux pieds d'Orion. Dans le même alignement, on trouve un peu plus loin ν3 et ν4 Eri, autre petite paire orientée sensiblement ouest-est. En continuant vers le SO, on tombe sur un très faible petit triangle, formé par f (sud) g (nord) et h (ouest) Eri. Ce triangle (qui se situe à la limite du Fourneau, plus à l'Ouest) marque la limite entre la zone nord et la zone sud de la constellation.

A partir de cette limite, la rivière coule sensiblement vers le sud-ouest, jusqu'à Achernar, en se faufilant entre les constellations voisines généralement faibles : le Fourneau à l'ouest, dans son dernier méandre, puis le Phénix beaucoup plus visible ; côté Est le Burin, et l'Horloge.

Achernar est un pôle important dans les alignements célestes, d'où partent de très nombreux alignement.



Étoiles principales:

  • α Eridani (Achernar)

  • θ Eridani (Acamar)





ÉRIDAN
Constellation de l'hémisphère nord (Hiver)
Nom latin Eridanus
Génitif Eridani
Abréviation Eri
Rang par sa taille 6
OBSERVATION
Ascension droite Entre 20° et 76,25°
Déclinaison Entre -58,5° et 0,0°
Visibilité Entre 60° N et 90° S
Méridien 5 janvier, 21h00
ÉTOILES
À l'oeil nu 199
La plus brillante Achernar (0,45)
La plus proche ε Eri (10,5 al)
OBJETS MESSIER ET CÉLESTES
Objets de Messier 0
Galaxies NGC 1232, NGC 1300
Nébuleuse diffuse IC 2118
Nébuleuse planétaire NGC 1535




Éridan




Repérage de l'Éridan