La galaxie spirale M81. Photo du téléscope Hubble.











Les constellations et plus



Notre galaxie

La Voie lactée (appelée aussi « notre galaxie », ou parfois simplement « la Galaxie », avec une majuscule) est le nom de la galaxie dans laquelle se situent le Système solaire où vit l’humanité, ainsi que toutes les étoiles visibles à l’œil nu.

Elle est partiellement visible dans de bonnes conditions d’observations (absence de pollution lumineuse), notamment sous les tropiques, sous la forme d’une bande plus claire dans le ciel nocturne, la « voie lactée ».

Comme nous sommes en son sein, il est difficile de connaître sa forme exacte, mais l’on sait que sa forme est assez semblable à celle de la Galaxie d’Andromède.


Galaxie d'Andromède





Voici quelques données sur notre galaxie:

  • La Voie lactée est une grande galaxie spirale.
  • Elle contient entre 200 et 400 milliards d’étoiles, dont le Soleil.
  • La masse de la Voie lactée est évaluée entre 750 et 1 000 milliards de masses solaires.
  • A la vitesse de la lumière il faudrait 100,000 ans pour la traverser.
  • Andromère, la galaxie voisine, est à 2,9 millions d'années-lumière.




La place du Soleil dans la Galaxie

Les premiers travaux quantitatifs relatifs à la structure détaillée de notre Galaxie remontent à 1918 avec Harlow Shapley. En étudiant la répartition sur la sphère céleste des amas globulaires il parvint à l'image selon laquelle notre Galaxie était une structure symétrique de part et d'autre de son disque visible, et que son centre était situé dans la direction de la constellation du Sagittaire aux coordonnées approximatives de 17h 30m et -30°.

Ainsi était-il établi que le Soleil ne pouvait être situé au centre de la Voie Lactée. Shapley est de ce fait considéré comme l'auteur d'une seconde révolution copernicienne. Dans son analyse, Shapley put estimer l'ordre de grandeur aujourd'hui admis pour l'extension de la Voie lactée : plusieurs dizaines de milliers de parsecs. Une dizaine d'années plus tard, Bertil Lindblad puis Jan Oort montrèrent indépendamment que les étoiles de la Voie lactée tournaient autour du centre, mais selon une rotation différentielle (c'est-à-dire que leur période orbitale dépendait de leur distance au centre), et que amas globulaire et certaines étoiles ne tournaient pas à la même vitesse que le disque lui-même, suggérant fortement une structure en spirale.





La structure spirale

La mise en évidence explicite de la structure spirale de la Voie lactée eut lieu en 1953 quand furent mis en évidence les trois premières portions de bras spiraux au voisinage du Soleil, par les statistiques de position et de distance de plus de 1 000 étoiles géantes bleues proches. La structure spirale globale de la Voie lactée fut mise en évidence peu après, à l'aide de l'étude de la galaxie par la raie à 21 centimètres prédite en 1944 par Hendrik van de Hulst et résultant de la présence d'hydrogène atomique dans le milieu interstellaire ; ce rayonnement fut observé en 1951 par Edward Mills Purcell et Harold Ewen et utilisé pour cartographier en détail notre Galaxie à partir de 1954 par les hollandais par Hendrik van de Hulst, C. A. Muller et Jan Oort, Gart Westerhout et M. Schmidt. D'un point de vue plus visuel, c'est la comparaison faite en 1955 entre des photographies panoramiques de la Galaxie et celles d'autres galaxies spirales vues par la tranche (comme NGC 891) qui achevèrent de donner l'aperçu de sa forme.





Observation à l'œil nu

Visible depuis la Terre sous la forme d'une bande blanchâtre traversant la voûte céleste, le phénomène visuel de la Voie Lactée provient en majeure partie des étoiles et du gaz la composant. Si le nombre d'étoiles visible à l'œil nu est faible (quelques milliers au plus dans de bonnes conditions d'observations), le nombre d'étoiles résolues augmente considérablement à l'aide d'un instrument d'observation (lunette astronomique ou télescope). Cependant, ayant une brillance de surface assez faible, la Voie lactée est relativement difficile à observer à l'œil nu à proximité des grandes villes, ou dans toute région souffrant de pollution lumineuse.





Bras spiraux

Chaque bras décrit une spirale logarithmique (comme toutes les galaxies spirales) d’environ 12 degrés. Il y aurait quatre bras majeurs partant de centre de la Galaxie. En dehors des bras spiraux, il y a aussi l’Anneau extérieur ou l’Anneau de la Licorne, un anneau d’étoiles autour de la Voie lactée, comme le suggèrent les astronomes Brian Yanny et Heidi Jo Newberg, qui se composent de gaz et d’étoiles arrachées à d’autres galaxies, il y a quelques milliards d’années.




Structure observée et extrapolée des bras spiraux.



Cyan Bras de Persée
Mauve Bras de la Règle et du Bras du Cygne (avec une extension nouvellement découverte)
Vert Bras Écu-Croix
Rose Bras Sagittaire-Carène
Il existe au moins deux petits bras ou aux embranchements, y compris :
Orange Bras d'Orion (qui contient le Système Solaire)






Autres informations

La Voie lactée appartient au « groupe local », un petit groupe de trois grandes galaxies et plus de trente petites. Elle est la seconde plus grande du groupe, après la galaxie d'Andromède, mais c’est peut-être la plus massive.





Les constellations

Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation donnée ait décidé de les relier par des lignes imaginaires, traçant ainsi une figure sur la voûte céleste. Une constellation est donc un astérisme particulier.

Dans l'espace tridimensionnel, les étoiles d'une constellation sont ordinairement très dispersées, mais elles paraissent être regroupées sur la plaine imaginaire du ciel nocturne.

Différentes cultures ont reconnu des constellations différentes, bien que quelques-unes des plus visibles aient tendance à réapparaître fréquemment, comme par exemple Orion et le Scorpion, à cause de leur brillance, de la proximité de la projection des étoiles, du passage des planètes.

Les constellations occidentales sont regroupées en deux parties, divisant le ciel en suivant plus ou moins les deux hémisphères terrestres, le ciel austral pour le sud et le ciel boréal pour le nord. Les constellations boréales sont les plus anciennes et correspondent au pan de ciel visible depuis les régions de la Méditerranée par les astronomes de l'Antiquité. Les constellations australes n'ont pas été nommées par les astronomes occidentaux avant au moins le XVe siècle (même si, bien sûr, les habitants de l'hémisphère sud en avaient observé les étoiles bien avant cette époque). Elles servaient aussi, autrefois, de repères pour les marins partis en mer.

Actuellement, l'Union astronomique internationale (UAI) divise le ciel en 88 constellations officielles avec des frontières précises, pour que tout point du ciel appartienne à une constellation. Celles-ci sont substantiellement basées sur la tradition hellénique et pré-hellénique, transmise à travers l'ère médiévale.







Information! Cliquez sur le nom pour plus de détails sur chacune des constellations.



LES 88 CONSTELLATIONS MODERNES
AigleAndromèdeAutelBalanceBaleineBélierBoussoleBouvierBurinCaméléonCancerCapricorneCarèneCassiopéeCentaureCéphéeChevelure de BéréniceChiens de chasseCocherColombeCompasCorbeauCoupeCouronne australeCouronne boréaleCroix du SudCygneDauphinDoradeDragonÉcu de SobieskiÉridanFlècheFourneauGémeauxGirafeGrand ChienGrande OurseGrueHerculeHorlogeHydreHydre mâleIndienLézardLicorneLièvreLionLoupLynxLyreMachine pneumatiqueMicroscopeMoucheOctantOiseau de paradisOphiuchusOrionPaonPégasePeintrePerséePetit chevalPetit ChienPetit LionPetit RenardPetite OursePhénixPoisson australPoisson volantPoissonsPoupe RègleRéticuleSagittaireScorpionSculpteurSerpentSextantTableTaureauTéléscopeToucanTriangleTriangle australVerseauViergeVoiles




CONSTELLATIONS DE L'ÉCLIPTIQUE
BélierTaureauGémeauxCancerLionViergeBalanceScorpionOphiuchusSagittaireCapricorneVerseauPoissons




CONSTELLATIONS CIRCOMPOLAIRES NORD
CassiopéeCéphéeDragonGirafeGrande OursePetite Ourse




CONSTELLATIONS DU PRINTEMPS
BalanceBoussoleBouvierCentaureChevelure de BéréniceChiens de chasseCorbeauCoupeCouronne boréaleHydreLionLoupMachine pneumatiquePetit LionSextantVierge




CONSTELLATIONS D'ÉTÉ
AigleAutelCapricorneCouronne australeCygneDauphinÉcu de SobieskiFlècheHerculeIndienLyreMicroscopeOphiuchusPetit chevalPetit RenardSagittaireScorpionSerpentTéléscope




CONSTELLATIONS D'AUTOMNE
AndromèdeBaleineBélierGrueLézardPégasePerséePhénixPoisson australPoissonsSculpteurTriangleVerseau




CONSTELLATIONS D'HIVER
BurinCancerCarèneCocherColombeÉridanFourneauGémeauxHorlogeGrand ChienLicorneLièvreLynx • OrionPeintrePetit ChienPoupe RéticuleTaureauVoiles




CONSTELLATIONS CIRCOMPOLAIRES SUD
CaméléonCompasCroix du SudDoradeHydre mâleMoucheOctantOiseau de paradisPaonPoisson volantRègleTableToucanTriangle austral




Illustration des constellations









N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.




Google




 
image