Constellation de la Grande Ourse






Illustration de la Grande Ourse




La Grande Ourse est la troisième plus grande constellation du ciel. Elle contient le « grand chariot », l'un des astérismes les plus connus de l'hémisphère nord. Elle est très facilement reconnaissable par la forme de casserole que composent ses sept plus brillantes étoiles. La Grande Ourse est une constellation circumpolaire pour les observateurs situés au-dessus de 41° de latitude nord et elle ne semble jamais se coucher. En grec, le mot ours se dit arktos.



Histoire:



Selon la mythologie grecque, cette constellation représenterait Callisto, une nymphe aimée par Zeus. Quand Héra, l'épouse de Zeus, découvrit leur relation, elle changea Callisto en Grande Ourse et son fils Arcas en Petite Ourse. Outragée par cette offense à son honneur, elle demanda justice à l'Océan, et les ourses furent alors condamnées à tourner perpétuellement autour du pôle Nord, jamais autorisées à se reposer sous la mer. La Grande Ourse est à l'origine du terme "septentrional" : les romains appelaient cette constellation septem triones c'est-à-dire "les sept bœufs de labour" qui tournent toujours autour du nord. Au Royaume-Uni, on l'appelle the Plough (la charrue), aux États-Unis, the Big Dipper (la grande cuillère), en Scandinavie, Karlavagen (le wagon de Charles, probablement Charlemagne), dans l'astronomie hindoue, Sapta Rishi (les sept sages).

Une autre version de l'histoire existe. Callisto, une nymphe était la fille de Lycaon, un roi d’Arcadie. Zeus l’aperçut alors qu’elle chassait en compagnie d’Artémis et il s’en éprit.

Héra talonnée par la jalousie, changea la jeune fille en ourse après qu’elle eut donné naissance à un fils, Arcas. L’enfant grandit, devint un homme, et un jour qu’il participait à une chasse, la déesse dirigea Callisto vers l’endroit où il se trouvait, dans l’espoir de lui voir décocher une flèche à sa mère, (en toute ignorance bien entendu). Mais Zeus enleva l’ourse et la plaça parmi les étoiles. Plus tard, son fils Arcas vint l’y rejoindre.

Ils prirent respectivement les noms de grande ourse et de petite ourse.

Les indiens d'Amérique du nord considèrent aussi ce groupe d'étoiles comme une ourse poursuivie par trois chasseurs.

Le fait que ce groupe d'étoiles soit associé à l'ours des deux côtés de l'Atlantique laisse à penser que cette représentation est antérieure aux migrations humaines est-ouest qui eurent lieu via le détroit de Béring durant la dernière période glacière.

Une version arabe dit que, il y a très longtemps, un père avait trois filles, ce sont elles qui représentent les trois étoiles, mais le père est mort et enterré dans un cerceuil(le rectancle que forment les quatre étoiles représente son cerceuil).Ses trois filles le portent, depuis la nuit des temps, et essaient de rattraper son asassin (La Petite Ourse).Les croyance disent que, le jour où les trois filles attrapperont l'asassin, ce sera la fin du monde.



Repérage de la constellation:



La « grande casserole » se repère par observation directe. Dubhe (α UMa), Merak (β UMa), Phecda (γ UMa), Megrez (δ UMa), Alioth (ε UMa), Mizar (ζ UMa) et Alkaid (η UMa) forment l'un des astérismes les plus connus : le « Chariot » ou la « Casserole » (ou parfois la « Cuillère ») de la Grande Ourse. Cet astérisme est tellement caractéristique et brillant que Johann Bayer partit du bout (Dubhe) et le remonta (Alkaid) pour désigner les étoiles de la constellation, au lieu de les classer par magnitude comme il avait l'usage de le faire.



Repérage à partir de la constellation:



Ces étoiles particulièrement visibles sont utiles pour trouver d'autres étoiles importantes, le grand chariot jouant le rôle d'un véritable poteau indicateur céleste.
  • Une méthode très connue permet de déterminer l'emplacement de l'étoile polaire (α Ursae Minoris) : en traçant une ligne de Merak à Dubhe, et en la suivant sur cinq fois la distance entre ces deux étoiles, on tombe sur l'Étoile polaire après une trentaine de degrés.

  • Dans l'autre sens, en prolongeant la ligne de Dubhe à Merac, cet alignement passe d'abord par ψ UMa après ~10°, puis par ν UMa (premier saut de la Gazelle, et patte avant de l'Ourse) après encore ~10°, et après un dernier saut de ~10° on tombe sur Zosma (δ Leo) (visible sur l'illustration). La paire d'étoiles qui forme la patte avant est pratiquement dans cet alignement, ce qui permet de confirmer son identification.

  • Si l'on part du bord intérieur de la casserole, on peut suivre l'alignement Megrez (δ UMa) Phecda (γ UMa). Cet alignement passe également par ψ UMa après ~10°, puis après ~15° sur une étoile plus faible entre les deux premiers sauts de gazelle, qui est Praecipua (46 Leonis Minoris). En continuant cet alignement on tombe dans le Lion), d'abord sur γ Leo et dans son prolongement sur Régulus, après un parcours total de ~45°.

  • Dans l'autre sens, le même alignement Phecda (γ UMa) Megrez (δ UMa) traverse les gardiennes de la Petite Ourse, puis les pieds du Dragon, et arrive finalement dans l'axe des ailes du Cygne.

  • Une autre méthode de repérage très connue consiste à suivre la courbe de la queue de la casserole en tournant à gauche suivant un arc de cercle vers α Bootis (Arcturus), puis de continuer sur la même distance et avec la même courbure jusqu'à α Virginis (Spica).

  • Dans l'autre sens, la diagonale de la casserole qui passe par Megrez (δ UMa) et Merak (β UMa) se prolonge à travers θ UMa et la paire d'étoiles qui marque le troisième « saut de la Gazelle » (ι et κ UMa), et l'extrémité de la constellation. Au delà, dans le même alignement, on tombe sur une petite étoile du Lynx (sans intérêt particulier), et après ~30° dans le même prolongement on tombe sur Castor et Pollux (un peu à droite de l'axe), des Gémeaux, et toujours dans le même alignement Rigel puis Bételgeuse de la constellation d'Orion.

  • Le « dos » de la Grande Ourse forme un alignement entre Megrez (δ UMa) et Dubhe (α UMa), qui se prolonge à travers 23 UMa et ο UMa (extrémité de la constellation, sur la « fesse » de l'Ourse). Cet alignement se prolonge à travers le Lynx sur une trentaine de degrés pour tomber sur Capella du Cocher.

  • Dans l'autre sens, l'alignement du « dos » de Dubhe (α UMa) à Megrez (δ UMa) passe par Alkaid (η UMa), le « nez » de l'Ourse, traverse la tête du Cocher et permet de repérer Gemma dans la Couronne boréale.


Étoiles principales:

  • ε Ursae Majoris (Alioth)

  • α Ursae Majoris (Dubhe)

  • ζ Ursae Majoris (Mizar)

  • Alcor




LA GRANDE OURSE
Constellation circumpolaire (Nord)
Nom latin Ursa Major
Génitif Ursae Majoris
Abréviation UMa
Rang par sa taille 3
OBSERVATION
Ascension droite Entre 119,5° et 216,25°
Déclinaison Entre 29° et 73,5°
Visibilité Entre 90° N et 30° S
Méridien 20 avril, 21h00
ÉTOILES
À l'oeil nu 216
La plus brillante Alioth (1,76)
La plus proche Lalande 21185 (8,29 al
OBJETS MESSIER ET CÉLESTES
Objets de Messier 7 (M40, M81, M82, M97, M101, M108 et M109)
Galaxies NGC 2841, NGC 3079, NGC 3184, NGC 3877, NGC 3941
NGC 4026, NGC 4088, NGC 4157, NGC 4605




La Grande Ourse




Repérage de la Grande Ourse




Drapeau de l'Alaska




Le drapeau de l'Alaska se compose de huit étoiles couleur or qui représentent la Grande Ourse et l'étoile polaire, sur un fond bleu foncé.