Sensibilité ISO

Sensibilité ISO

En photographie, la sensibilité ISO est l’échelle de mesure de la sensibilité des surfaces sensibles (pellicule en photographie argentique, capteur en photographie numérique). Elle est définie par la norme ISO 5800:1987.

Cette norme a remplacé les anciennes normes ASA (American Standards Association, américaine, linéaire) et DIN (allemande, logarithmique) en les combinant. Par exemple, un film qui “valait” ASA 200 (et donc en même temps 24° sur l’échelle DIN) vaut : ISO 200/24°. Ceci dit, dans l’usage courant on ne retient souvent que la première valeur, l’usage de l’échelle ASA étant fortement implanté.

Un film de haute sensibilité est dit rapide alors qu’un film de basse sensibilité est dit lent (cette analogie est aussi souvent utilisée avec les objectifs, en fonction de leur ouverture maximale).

Plus la valeur de la sensibilité est élevée, plus la pellicule (ou le capteur) est sensible à la lumière, et donc plus la quantité de lumière nécessaire à une exposition correcte est faible. Si l’on peut être tenté de prendre systématiquement une pellicule de forte sensibilité (de type ISO 400/27° par exemple), il faut savoir que cela a une influence sur l’image finale — par exemple, un film rapide montre un grain plus prononcé et une définition plus faible qu’un film lent. Ceci n’est pas forcément un problème et peut plaire à de nombreux photographes, mais cette altération visuelle est bien évidemment à prendre en compte selon le type d’image que l’on veut obtenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close