Étoile polaire — Ursae Minoris

Étoile polaire (α Ursae Minoris)

suivant

α Ursae Minoris (l’étoile polaire) — également nommée « Polaris » — est l’étoile la plus brillante de la constellation de la Petite Ourse, d’ailleurs la seule relativement intéressante. Il s’agit de l’étoile visible à l’œil nu la plus proche du pôle nord céleste, dont elle est éloignée de 44′ 9″.

Après avoir repéré Polaris (à l’aide des deux gardes de la Grande Ourse, voir dessin ci-dessous) on peux observer, à l’opposé de la Petite Ourse, un joli astérisme en forme de bague. Étant tout près du pôle nord céleste on peux l’observer durant toute la nuit et tout au long de l’année.

L’Étoile polaire est une supergéante jaune, d’une magnitude apparente de 1,97. C’est la 52e étoile la plus brillante de la voûte céleste. Elle est assez éloignée, distante de 430 années-lumière du système solaire.

C’est une étoile variable céphéide, évoluant d’un centième de magnitude sur une période de 4 jours. Cette amplitude a fortement décru en deux siècles pour devenir quasiment nulle de nos jours, sans que l’on en sache la raison.

L’Étoile polaire possède également un petit compagnon qui orbite autour d’elle en 29,6 ans.

Il est facile de trouver l’Étoile polaire en suivant une ligne tracée à partir de Merak (β Ursae Majoris), passant par Dubhe (α Ursae Majoris), les deux étoiles au bout du bol de la casserole de la Grande Ourse. On peut aussi suivre la pointe centrale du « W » de Cassiopée.

Ursae Minoris
Données d’observation, époque J2000.0
Type d’objet Étoile variable
Ascension droite 2h 31m 48,7s
Déclinaison +89° 15′ 51″
Magnitude apparente +1,97 (1,860 — 2,130)
Constellation Petite Ourse
Autres
Distance 431 ± 27 années-lumière
Vitesse radiale -16,4 km/s
Désignations Étoile Polaire, Polaris, α Ursae Minoris, α UMi
SAO 308, HIP 11767, HD 8890, Flamsteed 1 UMi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close